Alan Turing,
Le père de l'intelligence
artificielle
- MATHEMATIQUE

Etudiant, Alan Turing a lu les publications de Kurt Gödel et de Von Neumann sur le fondement des mathématiques qui influencent ses travaux.  En 1930, il entre au King's College de Cambridge et quatre ans plus tard le brillant étudiant obtient une bourse afin de poursuivre ses recherches. C'est ainsi qu'il publiera à 24 ans, son article sur le problème de la décision. A savoir la décidabilité d'un énoncé mathématique  : Pour un langage donné, peut-on exhiber un algorithme universel permettant de prouver qu'un énoncé est vrai ou faux ? Turing a reformulé ce problème en utilisant, à des fins d'automatisation théorique, le concept de fonctions récursives (c'était l'ambition de Leibniz) outil de base de sa fameuse « machine ». Un énoncé décidable devient alors équivalent à une fonction calculable :  en 1936, il put ainsi répondre négativement au problème de la décision dans un article publié auprès de la London Mathematical Society : On computable numbers with an application to the Entscheidungsproblem. Cette même année, dans le cadre du concept de calculabilité lié à celui de la décision,  sujet étudié par Church aux États-Unis et Gödel en Autriche dans le cadre de la refondation des mathématiques; Il s'inscrit en doctorat de logique mathématique à l'Université de Princeton. 

Il développe dans sa thèse la notion d'hypercalcul et appuie sa démonstration sur une "machine universelle", un ordinateur qui est encore une abstraction.  En 1939, Alan Turing revient enseigner à Cambridge ! Sans doute eu égard aux impératifs de communication sécurisée en temps de guerre, le début des années 1940 voit naître une toute nouvelle branche des mathématiques : la théorie de l'information dont Shannon, avec lequel il travailla entre 1941 et 1943, fut un des principaux précurseurs aux USA. Turing met ses compétences au service de son pays dans le décryptage des messages ennemis et réussit à casser les codes secrets du système allemand Enigma. Après la guerre, Turing sera professeur de mathématiques à Manchester où il entame la concrétisation d'un calculateur électronique à lampes. Durant les quatre dernières années de sa vie, Turing étudie la morphogenèse (étude de la structure des organes au cours de leur évolution) et initie ce que l'on appelle aujourd'hui l'intelligence artificielle. En 1953, une chaire en théorie du calcul, première du genre, lui est attribuée à Manchester. Mais brimé et poursuivi en Angleterre pour homosexualité, condamné à la castration chimique, Turing se suicida. Fin tragique, à 42 ans, d'un logicien de génie.

- CITATIONS
- Alan turing -
Computing machinery and intelligence, 1950

« Je crois que dans une cinquantaine d’années il sera possible de programmer des ordinateurs, avec une capacité de mémoire d’à peu près 10⁹, pour les faire si bien jouer au jeu de l’imitation qu’un interrogateur moyen n’aura pas plus de 70 pour cent de chances de procéder à l’identification exacte après cinq minutes d’interrogation.«

-2 ND GUERRE MONDIALE
WWII Code Breaker
La Seconde Guerre mondiale éclate et Turing s'engage dans l'armée britannique où il travaille à Bletchley Park au déchiffrement des messages de la marine allemande. Turing améliore la "bombe" polonaise, un dispositif qui permet de déchiffrer le code de communication radio utilisées par le commandement nazi.  En concevant avec Max Newman, un de ses professeurs à Cambridge, le Colossus 1, une machine mécanique qui fut capable, après près de deux ans de recherches en conception et fabrication, de déchiffrer les codes de la célèbre machine allemande Enigma, d'origine hollandaise et utilisée pour la transmission des messages secrets.  Sa machine était capable d'effectuer en une journée le travail de calcul de dix mille personnes. La conception du Colossus, concrétisation de la « machine à penser », resta top secret jusqu'en 1975 !  Turing développe également un brouilleur de radiophonie à la fin de la guerre et il contribuera à la mise en place du premier puissant ordinateur : le Mark 1, qui vit le jour à Harvard  et qui permis aux américains de développer  la bombe atomique. On estime que grâce au génie de Turing, 14 millions de vies humaines furent épargnées et la guerre abrégée d'au moins deux années.
- ORDINATEUR
Le père de l'informatique

Appelées aujourd'hui machines universelles de Turing, ces machines étaient censées interpréter des instructions logiques (affectations, tests, branchements) et susceptibles de dégager les catégories de problèmes résolubles (c'était l'ambition de Leibniz), à savoir ceux dont le programme s'arrête après un nombre fini d'étapes.
La machine  comporte un ruban divisé en cases, dans lesquelles elle peut écrire des symboles. La machine ne peut lire qu'une seule case à la fois, de même elle écrit dans une seule case et décale le ruban d'une seule case vers la gauche ou vers la droite. Les symboles sont en nombre fini. Pour que sa machine fonctionne comme une machine à calculer en binaire, Turing envisage le cas particulier où les symboles utilisés sont 0 et 1. (voir la vidéo ENS)

Turing  a étudié l'intelligence artificielle. Il a élaboré le « test de Turing », une méthode qui permet de vérifier qu'un programme est capable de simuler les réponses d'un être humain sans que celui-ci se rende compte qu'il parle avec un ordinateur. À l'heure actuelle (à vérifier) , aucun ordinateur n'est capable de tromper un être humain  mais certains programmes arrivent plus ou moins bien à simuler des conversations.Le terme Informatique fut introduit en France en 1962, voulant signifier science du traitement l'information. Les anglo-saxons préféraient alors computer science (science du calcul) puis computing. En France, le mot ordinateur est adopté en 1955 à l'initiative du journaliste Jacques Perret (1901-1992). En anglais, on parle de computer. Noter que compter est une forme contractée du latin computare.

-ROMANESQUE
Le Scandale
la révélation de son homosexualité provoque un scandale en 1952. C'est un crime pour la justice britannique. Le procès le condamne à la prison. Pour éviter l'enfermement, Alan Turing est contraint d'accepter la castration chimique, mais sa carrière est brisée. Il se suicide à 42 ans  en 1954 en s'empoisonnant avec une pomme trempée dans du cyanure (il avait été particulièrement marqué par la scène de la sorcière qui empoisonne la pomme dans Blanche-Neige).
- 6 CHOSES A SAVOIR  SUR  ALAN TURING
Enigma a été récupéré dans un sous-marin allemand.
Le test de Turing est utilisé pour faire la différence entre l'homme et la machine.
La structure de Turing permet de mieux comprendre la morphogénèse.
logo cambridge
Il etait un grand sportif et un coureur de marathon de niveau international.
Pour réhabiliter son Honneur  un timbre a été édité à son effigie.
Apple dément que son logo est un lien avec la mort de Turing.
- AUJOURD'HUI
Un Apport immense

Ce n'est qu'en 1967 que l'homosexualité fut dépénalisée au Royaume-Uni. Et il fallut attendre l'année 2013, pour que la reine Elisabeth II graciât et réhabilitât Alan Turing à titre posthume. une campagne pour le réhabiliter. ses idées qui ont contribué à former le monde actuel, à travers l’informatique, l’intelligence artificielle, la modélisation mathématique du vivant, la réflexion philosophique sur des problèmes fondamentaux de la connaissance et de la vie.
Créé en 1966 par l'ACM (Association for Computing Machinery, USA), le prix Turing très réputé dans le monde de l'informatique, est à la hauteur de la récompense : sponsorisé par Intel et Google, il rapporte 250 000 $US, soit 50 fois le montant du prix Gödel, 25 fois celui de la médaille Fields.  (voir la liste des gagnants)
Sources