Vivre le stoïcisme à l’ère du digital

Rendre parfait ce qui dépend de nous, et prendre les autres choses comme elles viennent.
  • Posted on
    April 10, 2018
  • Par
    Jean-Philippe Hoang

Le début d’année est la période propice pour prendre de bonnes résolutions. J’imagine que nombre d’entre vous ont pris conscience qu’il était temps de prendre soin de soi. S’inscrire dans une salle de sport, c’est bien. Mais prendre soin de son corps et de son âme, c’est mieux (Anima Sana In Corpore Sano). Même s'il paraît plus facile de reprendre une activité physique que de se poser des questions philosophiques sur son état mental. À en croire le journal en ligne Quartz ils y en a, en tout cas, qui essaient. Une « petite communauté » de philosophes infiltrent progressivement le monde des start-ups californiennes. Leur audience est encore limitée, mais ces philosophes d’un nouveau genre organisent des groupes de réflexions autour de questions éthiques sur « Comment vivre une vie heureuse ? » Ou bien « Que devrait construire ma start-up ? ».

La Silicon Valley est obsédée par le bonheur. Les livres sur le bien-être et la pensée New-Age sont légion. Le courant qui a le vent en poupe en Californie est la philosophie Stoïcienne. 2000 ans après les philosophes athéniens, de nouveaux auteurs stoïciens ont fait leur apparition aux Etats-Unis. Après avoir été le directeur du marketing de American Apparel, Ryan Holiday s’est lancé dans l’écriture de livres sur la pensée stoïcienne (Le Stoïcisme au quotidien) et est aujourd’hui auteur de best-seller. Il pense qu’en se recentrant sur ce qui compte vraiment, les gens peuvent trouver un équilibre et un but dans leur vie quotidienne. Il redéfinit l’idée du succès en se basant sur l’approche des sagesses antiques. C’est aussi ce que pense Taggart. Devenu consultant “philosophe”, Il propose à sa clientèle de cadres sup en quête de sens de soumettre leurs croyances à un examen de conscience philosophique. Selon lui, leur façon de penser leur relation au monde à l’aune du travail, de la transaction et de la productivité ne peuvent mener qu’à l’insatisfaction et au malheur. Son but est de permettre à sa clientèle d’amorcer une démarche d'enquête intérieure pour prendre des décisions d'affaires éthiques et éventuellement de devenir plus puissant, résilient et heureux. Même si le domaine philosophique reste plutôt impopulaire auprès des étudiants américains. Les dirigeants de la Silicon Valley sont pourtant nombreux à avoir fait de telles études. C’est le cas, de Peter Thiel (PayPal), de Marissa Mayer, (Yahoo), de Reid Hoffman, (LinkedIn)  et de Mike Krieger (Instagram). Tous ont participé au programme Symbolic Systems de l’université Stanford. Créé en 1986, celui-ci combine neuroscience, psychologie, informatique et philosophie pour tenter de répondre à des questions comme « l’intelligence requiert-elle un esprit ? » , « comment l’esprit est-il relié au cerveau ?”. Et pour cause : à l’origine, des « systèmes symboliques » se trouvent dans les travaux du mathématicien Alan Turing, qui prédisait l’avènement d’une machine capable de penser.

Les sagesses antiques connaissent un retour car, elles s’appuient fortement sur la pratique et assez peu sur la théorie. C’est un régime sportif que l’on suit, comme un entraînement avant une compétition. Des outils d'autogestion assez proches des exercices de développement personnel moderne de Marshall Rosenbergsont utilisés dans les écoles de coaching. Ils explorent néanmoins les 3 dimensions antiques du système stoïcien étudié par Pierre Hadot : La logique (l’objectivité) la physique (consentement) et l'Éthique (la bienveillance). Je vous propose de vous partager 3 types d’exercices simples et exigeants qui vous conduiront, je l’espère sur le chemin de la sagesse stoïcienne.

Exercice sur l’examen de nos pensées (la logique)

Ce qui nous trouble ce ne sont pas les choses, mais le jugement que l’on a des choses” Epictète. Les stoïciens reprennent l’idée de Platon : le cosmos est composé du monde sensible (les croyances) et du monde intelligible (la raison). Pour vivre serein, nous avons besoin de comprendre ce qui s’insinue dans nos jugements afin de les alléger.  Exercice du soir :faire une revue de vos pensées afin d’en alléger leurs interprétations en atténuant vos projections (croyance, crainte, désir). Le but est de dépouiller vos jugements de votre Ego afin d’obtenir une pensée simple et rationnelle.

Exercice sur le consentement. (la physique)

Le stoïcisme recommande de distinguer ce qui, dans la vie, a véritablement de la valeur. Et ce qui a le plus de valeur, c’est de s’approcher de la voie de la sagesse pour se prémunir contre les émotions telles que la colère et la peur. L’idée est de concentrer son attention sur le moment présent. C’est le coeur de la dimension physique stoïcienne. “Au lieu de vouloir les choses comme tu le souhaites habitue-toi de vouloir les choses comme elle arrivent. Epictète”. Les stoïciens pensent que les choses arrivent suivant un ordre naturel. De ce fait, il convient de vivre en conformité avec la “nature, le destin, le fatum”. Exercice à faire durant une action. Le regard d’en haut : se regarder soi-même depuis le ciel permet de détourner son attention des futilités de la vie. Prendre de la hauteur permet de voir les changements en cours sous un angle pacifié. Observer l'enchaînement des causes et des effets de chaques évènements permet de prendre conscience de ses propres limites. Il ne s’agit pas de ne rien faire mais au contraire de faire au mieux de ses capacités. Une forme de contemplation dans l’action.

Exercice sur la bienveillance (l’éthique)Une volonté tournée vers le bien ; le sien et celui des autres. Nous devons faire des choix pour assumer nos actions. Pour les anciens la justice, c’est donner à chacun ce qui lui est dû. Prendre des décisions justes, c’est se renforcer en étant bienveillant avec les autres.Exercice du matin : anticiper les maux pour muscler sa bienveillance : il faut voir les obstacles comme un stimulant permettant de muscler sa volonté. Lorsque vous êtes face à un jugement éthique, dite vous comment un ami ou un philosophe aurait réagi en pareille circonstance ? Sachez contourner les problèmes lorsqu’il le faut et leurs faces avec courage lorsque nécessaire. Le stoïcisme n’est pas une philosophie du renoncement mais plutôt de la lucidité.  “Dès l'aurore, dis-toi d'avance : je vais rencontrer un indiscret, un ingrat, un insolent, un fourbe, un envieux, un égoïste.” Marc-Aurèle.

Être stoïcien au XXI siècles apparaît comme anachronique dans une société où l’on recherche la reconnaissance et la satisfaction à court terme. Le stoïcisme est né à Athènes, durant une période de crise majeure (-330 av JC). À cette époque, la cité perd son autonomie au profit de sa voisine la Macédoine. Cette perte de liberté fait naître une période de crise existentielle. Le courant stoïcien est apparu pour les citoyens grecs comme un remède à leurs questionnements. Aujourd’hui, la révolution numérique déverse chaque jour son flot d’espoirs et d’inquiétudes. Ce changement radical trouble nos repères éthiques. Il est alors utile dans ces moments de doute de prendre de la hauteur. Les Stoïciens nous disent apprenez à juger, décidez et tenez vous à cette conduite. Ce n’est pas un dogme, mais plutôt un style de vie. “La véritable philosophie se pratique avec sérénité et modération” - Sénèque.  Alors pour débuter dans le stoïcisme, rien ne vaut la pratique. Je vous partage une idée en toute modestie pour entretenir votre corps et votre esprit. Pratiquez une heure de sport par semaine en écoutant  les pensées pour moi-même de Marc-Aurèle sur votre téléphone. Je vous promets que votre corps et votre esprit vous remercieront. Bonne année à tous ! “Il ne s'agit plus de discourir sur ce que doit être l'homme de bien, mais de devenir un homme de bien.” - Marc-Aurèle.